Témoignages d'employés

Découvrez des parcours différents tous animés par une seule et même passion!

 

 

François Caron

Opérateur de moulurière

Menuiserox est la compagnie où j’ai obtenu mon premier emploi. Tout jeune, j’aimais déjà travailler le bois. C’est pourquoi j’ai entrepris des études à l’école du meuble de Victoriaville après mon secondaire cinq. Une fois ma formation complétée, je souhaitais revenir vivre en Beauce. C’est ainsi qu’à l’âge de vingt-trois, j’ai fait mes débuts chez Menuiserox.

 

J’ai d’abord occupé un poste à la cellule de débitage, jusqu’au jour où l’on m’a proposé de devenir opérateur de moulurière. J’ai immédiatement saisi cette opportunité, car c’était précisément le type de travail auquel j’aspirais: œuvrer à la finition des produits. Ce poste requiert le souci du détail et comme je suis un gars minutieux, c’est exactement que je voulais faire.

 

Aujourd’hui, je suis toujours opérateur de moulurière. Le temps passe et je suis encore habité par le même souci du détail qu’à mes débuts grâce à la grande variété de produits que l’on fabrique. Chacun d’eux possède ses particularités, ce qui apporte beaucoup de tâches variées. Au fil des ans, j’ai également bâti mon réseau social. Notre équipe tissée serrée m’a permis de développer de belles amitiés. Chez Menuiserox, il y a de la place à grandir pour ceux qui tout comme moi, aime travailler le bois entouré d’une belle gang!

 

 

 

Jean-François Savard

Responsable de la cour à bois et de la matière première

Il y a déjà quinze ans, je me joignais à l’équipe de Menuiserox à titre de journalier. Comme je possédais beaucoup d’expérience dans le domaine de la transformation du bois, j’y ai rapidement taillé ma place. J’ai d’abord travaillé à la moulurière, la cellule où transigent la majorité des composantes d’escaliers. Ce travail m’a permis d’approfondir ma connaissance des produits. Une fois ma polyvalence obtenue, je suis devenu chef d’équipe de la cellule de débitage où j’ai demeuré pendant cinq ans avant d’occuper mon rôle actuel : responsable de la cour et de la matière première.

 

Participer à la prise de décisions, avoir la possibilité d’innover et de collaborer avec les dirigeants sont les principales raisons pourquoi j’aime autant mon travail. Je me sens écouté et surtout, je sens que ma présence fait une différence. J’ai le sentiment de contribuer au succès de Menuiserox et j’en suis fier!

 

Mise à part mes tâches, l'horaire contribue beaucoup à ma qualité de vie. Elle me permet d’avoir une vie sociale bien remplie. Quiconque qui tout comme moi, aime relever des défis et qui veut un emploi offrant des possibilités d’avancement devrait songer à se joindre à Menuiserox; il en tirera bien des avantages.

 

 

 

Julie Lachance

Chef de cellule

J’ai débuté chez Menuiserox en 2011 après qu’une bonne connaissance m’ai incitée à me joindre à l’équipe. À mon arrivée, j’ai obtenu un poste à la cellule de fabrication des marches d’escaliers. Même si je suis une femme, j’ai su faire ma place. Mes collègues ont vite compris que le travail physique ne me faisait pas peur. En 2017, j’ai été promu chef de cellule. Aujourd’hui, j’œuvre à la même cellule de fabrication qu’à mes débuts, mais mes tâches ont énormément évolué. 


Tout en travaillant de pair avec mes collègues, mon rôle consiste à veiller à la cadence de production. Je m’assure que nous ayons toujours de la matière première à transformer, je conduis le chariot-élévateur et si le chef d’équipe doit s’absenter, c’est moi qui prends le relais. 


L’ambiance avec mes collègues est vraiment agréable. Nous travaillons en rotation sur les différents postes et ceci est un bel avantage. Les journées passent très vites! Même si sept ans se sont déjà écoulées depuis mon embauche, j’apprends de nouvelles choses tous les jours. D’ailleurs, il y a encore des défis que je souhaite relever chez Menuiserox, car je sais qu’il y a de la place à grandir dans cette entreprise, même pour les jeunes femmes. Au cours des prochaines années, j’aimerais entre autres acquérir ma polyvalence B. 
 

 

 

Guy Gilbert

Chef d'équipe

J’ai fait mes débuts chez Menuiserox en 2010. À l’époque, le quart de soir venait à peine de démarrer et nous n’étions que trois employés. J’ai vite compris la chance que ceci représentait, car je voulais avancer, et ce, rapidement. J’ai occupé différents postes en rotation dans plusieurs cellules de travail. Avec ma bonne volonté, j’ai atteint l’objectif que je m’étais fixé ; celui d’obtenir ma polyvalence A en moins de deux ans. En plus, j’ai été promu chef de l’équipe de soir.

 

Ce passage de soir m’a non seulement permis d’évoluer rapidement, mais aussi de devenir chef d’équipe de la cellule de jointage et de pré-planage. Je travaille maintenant de jour et je supervise une dizaine de personnes. Les défis sont nombreux et mon travail est tout sauf routinier! Quotidiennement, j’ai beaucoup de latitude dans la prise de décisions et ce sentiment d’autonomie n’a pas de prix à mes yeux.

 

Papa d’un petit garçon, mon horaire de 7h à 15h30 me permet de prendre soin de lui convenablement. Je vais le chercher tôt à l’école et je prépare le souper sans me presser. Avec une conjointe qui travaille de soir, cet horaire est essentiel afin que je puisse conjuguer avec ma réalité de père. Mon emploi chez Menuiserox me permet de m’épanouir, autant personnellement que professionnellement en m’offrant des défis ambitieux. Je n’en demande pas mieux!